Dans la plupart des cas, l’incontinence urinaire chez l’homme est causée par l’ablation chirurgicale de la prostate. Cette opération en elle-même peut être suffisament stressante sans ajouter le fardeau de l’incontinence, qui entraîne généralement des restrictions conisdérables dans la vie de la personne concernée.

Toutefois, il y a maintenant de la lumière à l’horizon pour les hommes dans cette situation dicile – dans bon nombre de cas, l’incontinence peut être traitée avec succès grâce l’implant ATOMS.

En principe, nous pouvons distinguer trois degrés d’incontinence urinaire suite à une chirurgie pelvienne ou de la prostate :

Perte légère d’urine durant une activité physique ardue, aucune perte lorsque couché.

Perte modérée d’urine durant une activité physique ou en changeant de position, aucune perte lorsque couché.

Perte sévère d’urine même sans effort physique et perte même lorsque couché, jusqu’à une incontinence urinaire totale (aucune miction active n’est possible parce que la vessie ne se remplit pas).